Après les générations X, Y, la génération Z a déjà commencé son entrée dans le monde du travail. Celle que l’on appelle aujourd’hui la “Gen Z” ou encore la “digital natives Gen” concerne les personnes nées à partir de 1995 jusqu’à aujourd’hui. La génération Z est née dans un monde avec une grande présence de l’informatique et d’Internet.

En 2020, l’âge moyen d’acquisition du premier téléphone est de 9 ans et 9 mois. Aujourd’hui près d’un enfant sur huit entre 7 et 10 ans en est déjà équipé.

Le succès des smartphones auprès des plus jeunes.

Quelles sont les raisons de cet équipement précoce ?

Certains parents estiment que leur enfant est prêt et souhaitent ainsi le responsabiliser. D’autres expliquent avoir cédé à leur demande par peur que leur enfant soit rejeté à l’école. Par ailleurs, certains évoquent que ce serait pour lutter contre l’ennui de leur enfant. Cependant il existe un paradoxe: Si 90% des parents interrogés redoutent que leurs enfants deviennent “accros”, ils estiment que ces outils vont leur permettre de vivre avec leur époque.

La génération Z “ultra connectée”, le mythe est-il réel ?

En effet les enfants sont ultra connectés. Ils ont toujours vécu au milieu des appareils numériques et pour eux les applications et le web sont des outils. Les réseaux sociaux sont leur moyen pour se construire une image et un réseau. Ils pensent trouver leur futur emploi grâce à leurs activités et leur présence sur les différents réseaux. De plus, ils ont autour d’eux un bon nombre d’exemples de réussite. Ce qui les encourage à passer par cette voie: des youtubeurs et influenceurs reconnus notamment.

Instagram est le grand vainqueur

Quels sont leurs rapports aux réseaux sociaux ?

D’après une enquête menée par Diplomeo, Instagram est le réseau social qui a le plus progressé auprès des jeunes. Il gagne +8% d’utilisateurs depuis l’année précédente, alors que Snapchat n’en gagne seulement que 1%. Quant à Facebook c’est la chute, ll perd 6% d’utilisateurs en 1 an et se voit supprimé par 12% des jeunes cette année.

La grande surprise de 2020 est l’engouement que reçoit Tiktok qui devient l’application la plus téléchargée dans le monde (hors gaming). Elle a un succès tout particulier auprès de la génération Z, puisque 41% des utilisateurs ont entre 16 et 24 ans.

Les jeunes sont ultra connectés

Combien de temps cette génération consacre t-elle aux réseaux sociaux ?

Par jour, 56% d’entre eux consacrent moins de 2 heures aux réseaux sociaux, 29% entre 3 et 5 heures et 12% à partir de 5 heures ou plus. Qu’on considère ces pratiques comme un signe d’addiction ou non, près de 44% des répondants affirment ne plus pouvoir s’en passer contre 20% qui pourraient s’en priver définitivement.

D’après le sondage, 80% d’entre eux possèdent un compte privé sur les réseaux sociaux et savent faire preuve de prudence quant aux dérives liées au web. Même si cela n’a malheureusement pas empêché 12% d’entre eux d’être victimes de cyberharcèlement. Un tiers des ados et des jeunes adultes se sentent également attirés par les métiers du web comme community manager ou influenceur.

De ce fait, quel est leur rapport au travail ? Comment envisagent-ils leur futur emploi?

La plupart envisage de créer une société qui leur ressemble dans laquelle ils pourraient être pleinement épanouis. On voit d’ailleurs des lanceurs de Starts up de plus en plus jeunes. Les diplômes ne sont pas pour eux le gage d’un emploi dans le futur. De plus en plus de recruteurs parlent de compétences et d’aptitudes. Les plus fréquemment demandées sont la maîtrise des réseaux sociaux et des nouveaux outils technologiques, la créativité et l’adaptation, c’est-à-dire des compétences que la génération Z maîtrise parfaitement.