Le mouvement bodypositive est né aux Etats-Unis en 1996, à l’initiative de Elisabeth Scott et Connie Sobczak. Il prône l’acceptation de soi et refuse les critères esthétiques imposés par la société. Le but ? Ne pas essayer désespérément de se contraindre à la norme, mais faire de la diversité des corps la norme. De la maigreur aux rondeurs, des sourcils fournis à l’épilation, on exhibe ses complexes et on s’assume avec fierté. Si autrefois le bodypositive était une histoire de femmes, aujourd’hui de plus en plus d’hommes rejoignent cet idéal.

Le Bodypositive sur Insta

Instagram est une plateforme qui a le luxe de laisser son utilisateur avoir le contrôle total de son image. Véritable album photo virtuel, il permet de contrebalancer les tendances esthétiques jusque là imposées par le monde de la mode. Un individu, un smartphone et des photos suffisent à créer sa propre banque d’images. Cependant, le public déplore les retouches photos des instagrameuses et instagrameurs, qui peuvent aller jusqu’à rendre la personne méconnaissable. À coups de photoshop, on peut remplir toutes les attentes esthétiques de la société. C’est donc sans surprise que, pour lutter contre ces diktats, Instagram est devenu le réseau social des adeptes du bodypositive.

Darnel Ghramm

Le premier à avoir mené une campagne populaire est Darnel Ghramm en 2018. Mannequin, bloggeur et instagrameur aux 10k abonnés, il a fait sensation avec le #WeAreBigAndTall. Pour accompagner cet hashtag, il a décidé de copier une campagne publicitaire de la célèbre marque Calvin Klein, avec des mannequins grande taille. Il souhaitait interpeller la marque et porter l’idée d’inclure des modèles « plus-size » dans des campagnes d’envergure. Fier de son travail de mannequin, il n’hésite pas à poster de belles photographies de son corps et de mettre en valeur les vergetures des unes et des uns.

Par ici pour s’abonner à son Insta

Lucas Pasin

Un influenceur brésilien, Lucas Pasin, a réussi à tirer parti de son physique hors norme pour créer un business autour de son compte Insta. Son contenu présente de nombreuses photos de son corps. Il n’hésite pas à se mettre presque nu pour lutter contre la grossophobie ambiante des réseaux sociaux et de la société. Aujourd’hui, il a de nombreux partenariats commerciaux, aussi bien avec des marques de prêt-à-porter que de chips. Lucas Pasin est une figure du bodypositive self made man qui gagne chaque jour plus d’abonnés, et d’influence.

View this post on Instagram

🤦🏻‍♂️ E dizem que gordofobia não existe, não é mesmo? Há 24 horas, desde que comentei uma publicação me posicionando contra "piadas" gordofóbicas feitas por um humorista, que venho recebendo respostas nesta rede social. Tentam me atacar falando do meu peso, me mandando fazer dieta e até mesmo me sugerindo comer algo para ser feliz (eu amo comer, obrigado pela dica!). Como eu reajo a tudo isso? Aproveito que hoje é dia de #tbt e posto fotos lindas minhas, bem #corpolivre, bem gordo, bem FELIZ com as minhas escolhas e com a minha liberdade. Lamento aos que acreditam que humor é você ofender alguém. Eu ofereço o que eu tenho transbordando em mim: Liberdade. ♥️ #gordofobianaoépiada

A post shared by Lucas Pasin (@lucaspasin) on

Par ici pour s’abonner à son Insta

Ces deux instagrameurs aux parcours très différents aident activement la cause bodypositive. L’un est mannequin grande taille, et le second est un homme qui s’est construit lui-même un statut d’égérie. Ils représentent deux facettes d’une même cause et prouvent qu’il suffit d’un compte Insta pour essayer de changer les mœurs.

Quand les marques soutiennent le mouvement

De nombreuses marques de prêt-à-porter et de cosmétique féminin, ainsi que des e-shops, soutiennent le mouvement. Elles proposent de nombreuses teintes de fond de teint comme la marque Fenty de Rihanna, ou augmentent le nombre de tailles disponibles comme sur Asos. On se souvient notamment de l’énorme campagne de Dove qui mettait en valeur la diversité morphologique des femmes. Mais qu’en est-il pour les hommes ? Eux aussi consomment des produits de beauté et s’intéressent à la mode. Ils sont donc, tout autant que les femmes, sujets aux complexes provoqués par des mannequins et des acteurs à la plastique parfaite. Les marques axées sur une gamme pour homme commencent timidement à rejoindre la tendance bodypositive.

Horace

La marque de soin pour homme Horace a basé toute sa communication sur la diversité des profils qu’elle met en avant. Plus que de simplement promouvoir leurs produits sur Instagram, ils ont choisi de créer un véritable portofolio virtuel comme ode à l’homme sous toutes ses formes. Leur stratégie est de poster sur leur Insta des selfies de leurs abonnés satisfaits des produits qu’ils ont acheté. C’est l’occasion pour eux de constituer une galerie de photos bodypositive tout en flattant leurs clients. Dernièrement, pour le lancement de leur nouvel anti-cernes, Horace n’a pas hésité à poster des photos d’un mannequin atteint de vitiligo. Une démarche saluée par les abonnés et les bodypositivistes.

Playful Promises

En mai 2020, la marque de lingerie Playful Promises, habituée à poster des photos de leurs abonnées portant leurs produits, a créé le buzz. Elle a shooté l’instagrameur Jakedupree en soutien-gorge et porte-jarretelles rouge pour lancer sa nouvelle collection. L’influenceur a posté la photo sur son profil avant qu’elle soit relayée par Playful Promises sur son propre compte. Malgré quelques commentaires négatifs qui ne se sont pas fait attendre, la démarche a été applaudie. Elle a redonné un souffle au bodypositive en pulvérisant la frontière du genre.

Le mouvement bodypositive est incontournable sur Instagram et gagne chaque jour en popularité. Les instagrameurs osent se montrer et assumer leur corps devant des milliers d’abonnés. S’il y a encore trop de marques frileuses, certaines sautent le pas et décident de casser les codes. À l’aide de partenariats et de campagnes publicitaires, on ne peut qu’espérer, un jour, assister à un renversement de la norme. Car l’acceptation de la diversité signerait la mort des complexes.

Sources tendances.orange.fr pub.be madmoizelle.com