Depuis quelques années, on peut dire que la mode végane a le vent en poupe. Des marketplaces online aux défilés haute couture de Stella Mc Cartney, on ne peut plus ignorer le fameux crueltyfree. PETA a même mis en place en 2016 le prix de la mode, qui récompense les marques renonçant aux matériaux d’origine animale. Car la mode végane c’est le refus d’utiliser des matériaux issus de l’exploitation animale et de tester les produits sur nos amis les bêtes.

Mode végane 2.0

Jolibambi Vintage, friperie sur Aix-en-Provence

La mode végane est surtout concentrée sur le web. Comment pourrait-il en être autrement lorsque l’on ne vit pas dans la capitale ?

Si on trouve des créateurs véganes à Paris et Londres, c’est une affaire beaucoup plus compliquée en Province. Or, le véganisme/végétarisme est un marché de niche qui représente environ 10% de la population européenne.
Mais il faut garder à l’esprit que la mode végane ne concerne pas uniquement les véganes. De plus en plus de personnes se tournent vers une consommation écoresponsable, et le crueltyfree en fait partie.

Ce marché peut donc très prochainement devenir une mine d’or pour les grandes marques et les plus petites. Ainsi, les nouveaux créateurs véganes doivent faire le choix de commercialiser leurs produits dans des boutiques 2.0 pour les rendre accessible au plus grand nombre. Loin des centres commerciaux, les nouvelles marques véganes – à l’instar de la créatrice parisienne de Minuit sur Terre -, possèdent une seule boutique et mènent la plupart de leurs transactions par écran.

Fashion Week végane

Si Stella Mc Cartney a fait fureur avec son défilé 100% végane au printemps 2020, à Los Angeles les créateurs ont opté pour une autre solution. En 2019, ils ont organisé la première Vegan Fashion Week. Avec un prix d’entrée à 20$, ce fut un véritable succès et on attend avec impatience la deuxième VFW prévue pour octobre 2020 (COVID oblige).

C’est d’ailleurs sans surprise que la tête d’affiche était et sera Stella Mc Cartney qui n’en finit pas de faire bouger la haute couture. Un défilé 2.0 à l’image de la mode végane, il suffit de s’inscrire sur leur site  pour recevoir le lien du stream le jour J afin de pouvoir suivre l’event en direct. Bien qu’il faille se lever tôt (joie du décalage horaire), on apprécie l’accessibilité financière de l’événement et la gratuité d’accès online.

Néanmoins, on peut se demander si on ne regrette pas cette fracture lorsque l’on évoque la mode végane. Deux défilés différents d’un même art ne serait-ce pas le signe d’une communication rompue ? Stella Mc Cartney semble tenter de réconcilier les deux parties d’une même industrie, espérons que l’avenir lui donne raison.

Vers une mode crueltyfree

Le véganisme est un débat qui prend chaque jour un peu plus de place dans l’espace public, on et offline. La mode végane n’y échappe pas. On voit de nouvelles marques émerger et organiser leurs espaces de ventes sur la toile. On en arrive même à penser qu’un commerce parallèle se met en place.
Cependant, on note une influence certaine du véganisme sur les grandes marques et la haute couture. Certains vont même jusqu’à retirer la fourrure de leurs collections et demander le logo “crueltyfree”, une action saluée par PETA et de nombreux consommateurs et consommatrices.

Rendez-vous ici pour la Fashion Week 2020 !

Sources:

stylist.co veganfreestyle.com petafrance.com vegactu.com minuitsurterre.com veggieworld.de/fr ethicalfashiontalks.com